couverture
©Blake & Mortimer/Sente, Yves
Notée première édition, comprend deux pages de plus = projets de couverture.

T14 - La machination Voronov
Blake et Mortimer (Editions Blake et Mortimer)

pour 23 notes.

Aventure - /
Couleur :
Edition
EAN : 9782870970522 | ID-BDovore : 29801

Synopsis : L'histoire débute sur la base spatiale de Baïkonour (qui existe)...
Les Russes tentent de doubler les Américains dans la course à l'espace (ce qui s'est réellement passé). Frappée par des météorites peu après son lancement, une fusée retombe au sol. Une équipe est envoyée la récupérer. Personne ne reviendra. Les membres ont été foudroyés par un virus venu de l'espace.
Le microbe est récupéré par le professeur Voronov, membre du KGB. Son assistante comprend la menace bactériologique et tente de faire parvenir un échantillon à l'Ouest.
Mais, démasquée, elle est faite prisonnière par le dit KGB où officie Olrik (tiens ! qui voilà ?...)

Prévenus du complot, nos deux amis débarquent alors à Moscou.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-06-26 22:31:50

Pfou !... Costaud !.. On se croirait retourné à l'époque de Jacobs, le créateur : lourd pour les non "initiés", haletant pour les fans de cette saga !...

Avez-vous lu le synopsis ?... Certains tireraient un album complet de ce postulat. Ici, nous n'en sommes qu'à la page 15. C'est vous dire !..

L'intrigue est très riche. Sans rire, comptez quasi deux heures pour plonger dans cet opus car le scénario y est dense et trop captivant que pour être lu en plusieurs phases.

Graphiquement, Juillard est très convaincant et ne serait pas renié par Jacobs lui-même.
Très bonne colorisation, ne l'oublions pas, de Convard.
Une très bonne continuité de cette saga débutée voici bientôt 60 ans dans l'hebdo Tintin.




Posté par le 2006-01-08 11:05:02

Edition réservée à France Loisir avec rajout de 2 pages sur l'études des diffèrentes couvertures