couverture
©Le Lombard/De Groot, Bob

T38 - Y a-t-il un génie pour sauver la planète ?
Léonard

pour 4 notes.

Humour - /
Couleur :
Edition
ISBN-13 (EAN) : 9782803623792 || ISBN-10 : 280362379X || ID-BDovore : 49754

Synopsis : Il n’y a plus de saisons, mon bon Génie ! Qu’allons-nous devenir si la neige commence à fondre fin janvier ? A cette question, le pékin moyen répond par un haussement d’épaules. C’est que n’est pas Génie qui veut ! Léonard a, pour sa part, quelque peu extrapolé et analysé la chose pour aboutir à la conclusion suivante: le réchauffement climatique ira de mal en pis, jusqu’à modifier la face de la planète au… XXIe siècle ! Heureusement pour nous, pauvres habitants du futur, Léonard, Basile et leur machine à voyager dans le temps sont sur le coup. Rions donc un peu en attendant la fonte des glaces…


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Notez et donnez votre avis de lecture pour Y a-t-il un génie pour sauver la planète ?
Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2008-07-20 23:02:49

Un bon album encore, dans la lignée des précédents. Ce problème du réchauffement de la planète fait l’objet des 12 premières pages. Et si l’on ne s’esbaudit pas à l’ensemble il faut quand même reconnaître que « Léonard » ne s’essouffle pas, amenant régulièrement son lot de gags aux chutes souvent bien marrantes.
Si De Groot y va de scénarios courts et bien calibrés, c’est surtout le dessin –maîtrisé- de Turk qui donne une véritable vie enjouée à l’ensemble. Un trait rond bien lisible, qui met surtout l’accent sur gestuelle et mimique des intervenants, amène l’œil du lecteur à quasi participer aux saynètes qui se déroulent devant lui.
Ca ne mange pain de pain, ne se prend surtout pas au sérieux, et l’ensemble –l’air de rien- fait à nouveau montre d’une vraie créativité entre auteurs complémentaires. Encore un bon album