couverture
©Dargaud/Desberg, Stephen

T3 - La croix de Pierre
Le Scorpion

pour 35 notes.

Aventure - /
Edition
EAN : 9782871294634 | ID-BDovore : 10078

Synopsis : Anatolie, premier siècle de notre ère. Accusé de troubler l'ordre public, l'apôtre Pierre est condamné à être crucifier par l'autorité romaine. Près de 18 siècles après, au Vatican, son successeur expire.. Au chevet du Saint-Père mourant, Le Scorpion apprend de la bouche du redoutable et ambitieux cardinal Trebaldi qu'il est né de l'ensorceleuse séduction que sa mère a exercé sur ce pape, qu'il est le fruit du plus abominable des péchés, qu'il est l'incarnation de Satan et qu'il doit donc être exterminé. Ces révélations ne résultent cependant que d'un affreux cauchemar... Depuis trois jours et trois nuits, Rome pleure son pape. Un prêtre défroqué a poignardé cet homme bon lors d'une des sorties qu'il effectuait incognito pour se mêler au petit peuple qu'il aimait tant. L'homme a été réglé d'avance. Son prix : le corps de quelques catins. Trois jours, trois nuits pendant lesquelles le Cardinal Trebaldi tisse la toile qui doit lui permettre de s'asseoir sur le trône de Pierre. Deux de ses pairs qui le contestent sont assassinés. Dont un par le cardinal lui-même. Les Neuf Familles qui, dans l'ombre, dirigent le monde depuis des siècles, se rallient à lui. Car, Trebaldi au Vatican, c'est l'assurance que les idées folles de liberté et d'égalité qui commencent timidement à gangrener les sociétés du XVIIe siècle, seront impitoyablement extirpées de l'esprit et du coeur des hommes. Trebaldi agenouillé devant un crucifix, s'en amuse : "N'est-il pas ironique, Ô Dieu, qu'un homme qui ne croit pas en toi soit appelé pour remettre de l'ordre parmi tes fidèles ?" Quant aux terribles moines soldats, ils traquent dans la ville le seul homme qui puisse encore empêcher le règne de leur maître. Un homme qui porte un scorpion tatoué sur l'épaule droite. Le Scorpion est le fils d'une femme dont le crime fut d'aimer un homme de Dieu. Trebaldi la fit brûler vive comme sorcière. Le Scorpion vient tout juste de découvrir qui était son père : le pape assassiné. Aussi, lorsque, à l'issu du deuil, la foule se masse place Saint-Pierre pour écouter pérorer Trebaldi, un homme se dresse sur les toits. A sa main une arbalète, une poche de sang accrochée au carreau. De sa bouche, le peuple entend la vérité sur la mort de son souverain pontife bien-aimé. Les moines soldats s'élancent. Mais on n'arrête pas le Scorpion si facilement...


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2014-12-28 19:43:11

Excellent !!




Posté par le 2007-08-14 17:52:48

Cet opus confirme la virtuosité graphique de Marini, en parfaite symbiose avec le scénariste.
Le cardinal Trebaldi, ennemi juré du Scorpion (qui tient son surnom d'une tache de naissance qu'il porte sur l'épaule), rêve de prendre le pouvoir au Vatican. Il y dirige une milice privée : les moines guerriers. Pour atteindre son but, il n'hésite pas à faire assassiner le pape !
Ce nouvel épisode débute au moment où le Scorpion se recueille devant la dépouille du défunt, dont il était l'enfant secret. Bien décidé à le venger, il veut faire éclater la vérité afin que le cardinal, fin manipulateur, ne parvienne à se faire élire par ses pairs.
Un véritable huis clos dans Rome, où les décors ressemblent à des tableaux.