couverture
©Delcourt/Blengino, Luca

T8 - Sept survivants
Sept

pour 8 notes.

Aventure - /
Couleur :
Edition Delcourt - 18/05/2011
Collection Conquistador

EAN : 9782756022178 | ID-BDovore : 101431

Synopsis : Alpes françaises. Déroutée par une averse de neige, une voiture entre dans un tunnel. À son bord, en proie à quelques tensions, un neurologue réputé, sa femme, et son frère. Non loin derrière, un inspecteur des stups, lancé à la poursuite d'un couple de dangereux criminels... Sans le savoir, tous se dirigent droit vers un piège infernal, qui les conduira vers leurs pires cauchemars.

source: éditeur



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2011-05-22 17:38:36

C’est un peu surpris que j’ai trouvé sur les étagères un nouveau tome de la série « Sept » que je pensais terminée, mais une nouvelle saison est donc prévue avec sept nouveaux tomes dont le premier est « Sept Survivants ».

Cette fois ci l’histoire rassemble « Sept voyageurs pris au piège d’un tunnel routier » dans un peu plus de 60 planches. Difficile de détailler plus l’histoire sans dévoiler davantage les clés de l’intrigue, tout ce qu’on peut dire est que le récit rassemble quatre groupes de personnages : un neurologue réputé accompagné de sa femme et de son frère, un inspecteur des stups à la poursuite d’un couple de criminels et Thélonius, un vieux garçon accompagné de sa mère.
Ils se retrouveront tous pris au piège et devront affronter leurs pires cauchemars.

Côté dessin, on a le droit à une palette de personnage assez réalistes et à un décor très dépouillé lié à l’environnement choisi. Le tout est baigné dans une atmosphère jaune-orangée un peu fade à mon goût.

Ce récit reste toutefois dans la moyenne de la série, même s’il aurait mérité quelques planches de plus pour profiter de l’histoire une fois le décor planté.