couverture
©Casterman/Hergé
Dos imprimé. réédition en 1969, 1971, 1973, 1975.

T22 - Vol 714 pour Sydney
Tintin (Éditions Casterman couleurs)

pour 28 notes.

Aventure -
Edition
ID-BDovore : 13796

Synopsis : Dans cette nouvelle aventure, nous retrouvons Tintin, Haddock et Tournesol dans un avion détourné par Rastapopoulos et son complice Allan vers une île indonésienne. Réussissant à s'enfuir, ils trouveront refuge dans un temple, qui est en fait un endroit visité par les extraterrestres depuis des millénaires !


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2009-04-01 13:19:45

Vive l'appariton des extraterrestres




Posté par le 2008-11-16 13:43:36

B37
p. 42 "Allez-vous enfin me dire où vous nous menez..."




Posté par le 2008-08-24 23:20:35

Un très grand album d'aventure et de science fiction.
Jungle, extra terrestres... aujourd'hui on penserait à "Lost".
Rastapopoulos et son pif... ça aussi ça marque.
Du très bon, superbement dessiné, et maîtrisé de bout en bout. Et Tintin qui est de plus en plus "adulte" dans son comportement.




Posté par le 2007-08-18 19:58:04

J'ai eu, je l'avoue, peu de plaisir à la lecture de cet album. Il sortira cinq ans après Les Bijoux de la Castafiore.

Hergé a décidé de revenir à l'Aventure avec un grand A. Mais il n'y parvient pas vraiment. Il envoie Tintin, Milou, Haddock et Tournesol à un congrès international d'astronautique. On remarque un certain flottement dans le déroulement de l'histoire.
En cours de récit, Hergé essaie de faire prendre conscience que Rastapopoulos et Allan ne sont que des "pauvres types" et il s'emploie à les humilier. Le constructeur d'avion Lazlo Carreidas est inspiré du grand constucteur français Marcel Dassault.
Quant au mystérieux Mik Ezdanitoff, il s'agit de Jacques Bergier, cofondateur de la revue Planète. Ezdanitoff vient de l'argot bruxellois : Es da niet tof ? qui veut dire "n'est-ce pas formidable ?". J'aime ces petites touches qui rappellent les origines de Tintin. On ne se refait pas.