couverture
©Dupuis/Goscinny, René

T27 - Le 20ème de cavalerie
Lucky Luke

pour 10 notes.

Aventures Humoristiques - /
Edition
ID-BDovore : 14053

Synopsis : Le traité autorisant la libre circulation des pieds tendres sur les territoires indiens étant rompus (des bisons ont été chassés par des migrants), Lucky Luke est envoyé au fort Cheyenne par le gouvernement afin d'essayer de trouver une solution au conflit. Il devra ainsi tenter de faire en sorte qu'un nouvel accord soit signé entre Chien Jaune, le chef indien, et Mac Straggle, le colonel du 20ème régiment de cavalerie. Tout cela serait très facile sans la présence d'un renégat qui manipule les Cheyenne.
(Midnight)



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2016-03-25 12:01:56

Certainement un parmi les meilleurs !
La corvée de patates où ils font semblant pour moi est culte.




Posté par le 2008-09-17 22:05:17

J’aime beaucoup cet album. Une guerre indienne ourdie par un renégat ?… Et voilà Lucky Luke envoyé par le gouvernement pour tenter de remettre de l’ordre dans un coin du vieil Ouest. Une fois de plus, et comme dans sa marque de fabrique d’une histoire, Goscinny m’a emmené découvrir –à sa façon- celle que l’on attendait à la fin de chaque western, quand les « mauvais » indiens avaient quasi la partie gagnée : la cavalerie.

Et c’est au 20ème que Luke va faire son entrée. Et là va commencer une histoire bourrée d’humour, vraiment plaisante. Avec Luke, c’est la découverte d’un monde militaire, ici géré par un colonel austère. De rebondissements en rebondissements on fait la connaissance de nouveaux personnages dont certains pointeront leur nez dans d’autres tomes de cette longue série (Ming Li Foo le blanchisseur). Bien aimé aussi le marchand de chapeaux que l’on retrouve à maints moments pour se les faire rembourser.

Mais ce « 20ème », c’est aussi l’histoire d’un père et de son fils, lequel est affecté à toutes les basses tâches de la garnison ; un fils qui –enfin- se rebellera contre son colonel de père pour pouvoir assister Luke dans sa mission.

Aucun temps mort dans cet album. Attaques indiennes, bagarres, siège du fort, renégat, explosions… se succèdent dans une joyeuse mise en pages orchestrée par Morris. Morris ?… je pense qu’il est ici au sommet de son art. Bien servi par un scénario en béton, il nous exprime sa vision graphique de tout ce petit monde qui gesticule tant et plus.

Une fois de plus Morris a créé une sacrée galerie de personnages où même les « mauvais » ont quelque chose d’attachant. Bien typés, aisément reconnaissables, ils facilitent la lecture (limpide quand même) de cette histoire. Bref, un bien bon album où les gags –tant visuels que narratifs- fusent dans nombre de cases. Un scénario bien emmené amène ici sont lot de surprises à chaque page. Un album un peu « charnière » -positivement- dans l’œuvre de Morris.