couverture
©Erasme/Vandersteen, Willy

T6 - Le seigneur de Robson Rockies
Bessy (Ed. Erasme)

pour 1 notes.

Western - /
Couleur :
Edition Erasme
ID-BDovore : 189

Synopsis : Dan Gibson, éleveur de moutons et ami du père d'Andy, sollicite celui-ci en renfort pour garder ses troupeaux. Accueillis au ranch après une longue chevauchée, Andy et Bessy se font un ennemi du contremaître Mac Forbes, tourné en ridicule par la chienne. Andy est conduit près des troupeaux où il campera avec les bergers pendant quelques semaines.

Mais des faits troublants surviennent : plusieurs agneaux sont tués, déchiquetés. Malencontreusement, et par deux fois, Bessy est trouvée près des cadavres. Soupçonnée de ces tueries, Andy, sous la pression, est obligé d'abattre la chienne. Il sait que Bessy n'a pas tué.
Derrière un rocher, il fait semblant de tirer dessus mais lui donne l'ordre de s'échapper. La supercherie est découverte par le contremaître. Andy s'enfuit, retrouve son chien blessé par un puma, qui sera soigné par un vieil indien de passage. Ce dernier prouve à Andy que le tueur vient du ciel : c'est un aigle royal nichant dans les crêtes proches. Une seule solution pour notre ami : abattre l'aigle et ramener sa dépouille aux bergers. Mais Bessy, affaiblie, est à nouveau attrapée. Ses heures sont comptées...
Andy parviendra-t-il à sauver sa chienne et faire ainsi preuve de la culpabilité de l'aigle ?...
(Texte : LYmagier)



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-06-18 10:31:31

Une magnifique histoire d'amitié entre un jeune homme et son chien.
Qu'importent les soi-disant preuves apportées quand à la culpabilité de l'animal, il croit en lui et fera tout pour prouver la vérité.

Vandersteen fait monter la tension au fur et mesure que l'on avance dans l'histoire. La camaraderie du début fait vite place à la jalousie, la velléité, l'antagonisme entre ces hommes rudes, ces quasi animaux -parfois- qui tuent pour tuer et non pas pour vivre.

Verschuere, de son trait réaliste, magnifie les actions dans des décors "durs", rocailleux, balayés par les vents, où l'homme est un intrus dans les éléments. La ligne est claire, aéréé. Il parvient vite à créer la tension par quelques traits.

Une bonne histoire de vraie amitié. Bien fait.