couverture
©Futuropolis/Lax

Un certain Cervantès
Un certain Cervantès

pour 4 notes.

Aventure -
Couleur : <n&b>
Edition Futuropolis - 02/04/2015
EAN : 9782754809818 | ID-BDovore : 204285

Synopsis :

Cervantès, Mike de son prénom, est un jeune homme plutôt paisible. Pour éviter de menus ennuis avec la police, il s'engage dans l'armée, et le voici GI en Afghanistan. Fait prisonnier par les talibans, évadé, repris, maltraité, il est amputé d'un bras. Exactement comme cet autre Cervantès, Miguel de son nom de baptême, futur auteur de Don Quichotte, qui perdit l'usage de sa main gauche au cours de la fameuse bataille de Lépante le 7 octobre 1571. De retour au pays, à Jerome en Arizona, Mike, comme beaucoup de ces " revenants " de la guerre, se sent déboussolé, devient irritable, oscille entre accès de violence et moments de dépression. Révolté contre une société dure pour les faibles, fou de rage il détruit une succursale de banque, et se retrouve en prison. C'est au pénitencier du comté, où il purge sa peine, qu'il se plonge dans la lecture et découvre, émerveillé, l'oeuvre de son illustre homonyme, Miguel de Cervantès. C'est une révélation : Mike sera le Don Quichotte des temps modernes, en butte à toutes les inquisitions contemporaines, économique, politique ou religieuse, et en lutte contre toutes les formes d'injustice. Mike Cervantès n'écrira pas le remake de l'épopée du " chevalier à la triste figure ", mais au volant de sa Mustang, sa Rossinante rutilante modèle 1971, il la vivra pleinement.


source: éditeur




Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2015-05-06 21:54:20

Les réflexions de Mike m'ont paru profondément humaines et légitimes à défaut d'être toujours pertinentes.
Il traverse et s'indigne du quotidien de son pays, de son histoire récente.
C'est déjà vu, certes, mais j'ai trouvé le traitement original.
Les événements comme les rencontres s'enchaînent, mais ça ne traîne pas en longueur.
Le rythme des événements colle parfaitement au rythme avec lequel Mike s'enfonce dans sa folie.
Sa découverte de la lecture en général (et de Don Quichotte en particulier) sert de catalyseur à cette folie (la "relation" particulière entre les 2 sert de fil rouge au récit).
Il s'en sert pour légitimer son raisonnement: le refus cette société actuelle.
Il décide de ne pas se plier à ces règles quitte à se cacher et fuir, encore...

On peut ou pas adhérer au propos.
Personnellement, je me suis laissé embarquer par Lax dans les pas de son loser paumé.
Comme en plus, graphiquement, l'auteur fait très fort (alternant crayonnés, dessin au fusain, aquarelles au gré des décors et des situations, certaines planches m'ont régalé) je me suis laissé porter facilement avalant les 180 pages d'une traite.

Bref, une belle balade sociale, cynique et désabusée (bien qu'un peu vaine) sur (et à travers) les États-Unis des années 2000 mise en image de manière magistrale par Lax qui peut décevoir si l'on s'attend à une critique au vitriol qui évite les reproches "connus".