couverture
©Blake & Mortimer/Sente, Yves

T24 - Le testament de William S.
Blake et Mortimer (Editions Blake et Mortimer)

pour 4 notes.

Aventure - /
Couleur :
Edition
EAN : 9782870972427 | ID-BDovore : 241662

Synopsis : Nos héros les plus british mènent l'enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course !
Mais qui est-il vraiment ?
Entre l'Angleterre et l'Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres.
Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park.

source: éditeur



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2019-01-01 16:02:37

Récit original et très bien maitrisé par les auteurs - Juillard reste vraiment le meilleur dessinateur actuellement sur la série. Un pur bonheur pour les fans de la série.




Posté par le 2017-01-03 14:43:01

On frôle l'excellence, cela faisait longtemps que je n'avais pas eu cette sensation de promenade en découvrant cette bd. Histoire digne d'un bon roman, on aimerait voir l'histoire reprise dans un bon film à grand budget.
Bravo à l'équipe !




Posté par le 2016-12-31 09:51:05

Cette histoire de nos deux héros british met plutôt en avant un autre personnage culte de l'histoire anglo-saxonne, à savoir l'auteur William Shakespeare. L'intrigue, se déroulant dans les années 50, permet de découvrir à la fois certains aspects de la vie sociétale de l'époque dans Londres, (et entre autre le milieu des collectionneurs et les fameux Teddy boys, bandes de jeunes dandy dévergondés), mais aussi, dans un flash back maîtrisé, l'incroyable parcours (imaginé par certains analystes) du créateur de Roméo et Juliette. Si le scénario tient bien la route et nous plonge avec délectation dans les arcanes londoniennes et vénitiennes du XVIe siècle, il est moins évident de donner une bonne note au dessin d'André Juillard, dont certaines postures, entre autre du professeur Mortimer laissent circonspect. Des défauts d'anatomie et/ou de perspectives un peu amateurs, qui gâchent quelque peu le plaisir. Mais cela reste minime. Un bémol aussi pour la couverture de l'édition à l'italienne, pas très réussie, car ne rendant pas vraiment compte de l'intrigue.