couverture
©Dargaud/Larcenet, Manu
ISBN 10 identique à celui du Tome1.

T2 - Les quantités négligeables
Le combat ordinaire

pour 66 notes.

Société -
Couleur :
Edition
EAN : 9782205055894 | ID-BDovore : 24284

Synopsis : Qui sont les quantités négligeables ?

Certaines photos de Marco, tentatives dérisoires pour dire le monde.

Certains hommes, cassés après des années de travail sur les chantiers.

Certaines vies banales qui basculent dans des choix discutables.

Manu Larcenet ne juge jamais et soulève des interrogations sur la condition humaine avec une intense pudeur.

Comme à la lecture du premier tome, on referme le livre bouleversé, la larme à l’œil avec cette sensation unique d'avoir rencontrer un être humain, un vrai. C'est l'histoire d'un photographe convalescent, d'un génie médiocre, d'un cargo qui sombre et du cheval de Zorro.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Notez et donnez votre avis de lecture pour Les quantités négligeables
Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2014-07-14 13:58:30

Toujours aussi émouvant

Posté par le 2010-06-21 13:55:23

Dans la continuité du tome 1. J'aime bien mais personnellement je ne trouve toujours rien de transcendant à la vie de Marco. L'aspect psychologique de l'oeuvre ne me touche pas.

Posté par le 2008-03-14 15:36:50

La note maximale pour le meilleur album qui m'ai été donné de lire.

Posté par le 2007-07-01 20:24:34

Marco prépare à Paris une exposition de ses photos dans une galerie très chic...
Il découvre le snobisme des artistes trop contents d'eux-mêmes, ces sortes de personnages que certains admirent et que l'on ferait mieux de ne pas rencontrer pour ne pas être déçus. Il partage des moments de franche connivence avec son frère, traverse des moments d'angoisse, avale des pilules et est confronté à la maladie d'Alzheimer de son père.
Pendant ce temps, sa copine Emilie rêve de trouver une maison pour y loger bébé. Bref, notre ami mène une vie comme beaucoup d'entre-nous.
Il décide de photographier les anciens ouvriers de son père et se confronte à leur destin brisé. De plus il s'aperçoit qu'un homme qu'il respectait vote FN. Et il n'arrive même pas à lui en vouloir...

Que faire face au désespoir quand il ne reste plus que les fausses promesses et le rejet de l'autre pour s'empêcher de sombrer ?...

Beaucoup de sensibilité et de profondeur dans ce deuxième opus. A noter une galerie de personnages qui possèdent une véritable profondeur, une réelle authenticité, même si -parfois- ils ne sont qu'esquissés.
Du beau travail d'artiste.

Posté par le 2007-01-04 19:14:02

Un album superbe sur les apparences, la fierté.
Un travail superbe.
Tiens, j'ai mis deux fois superbe !

Posté par le 2006-03-27 19:05:02

Encore meilleur, plus profond, plus incisif et un peu plus sombre que le premier tome, avec des sujets plus graves (la maladie, la mort, le racisme) toujours abordés avec le même tact et la même intelligence.

Et vous avez intérêt à terminer cette BD avec le sourire, "sinon ji ramène li boulaouane !"

Suite à mes commentaires sur le premier tome je me vois donc obligé de donner la note maximale pour celui-ci.

Posté par le 2006-01-07 16:07:08

Dans la droite ligne du premier album, Larcenet nous montre à nouveau le trajet d'un photographe angoissé face à une vie parfois injuste et qui a tendance à oublier ces quantités négligeables que sont les gens qui nous entourent. Rarement une BD aura autant étalé un tel panel d'émotion et de sentiments. La dernière fois que j'ai ressenti une telle impression je finissais de lire "Maus", c'est dire.

Posté par le 2005-10-02 16:01:51

Je ne sais que dire, il "est magnifique, entre les portraits des ouvriers et les choc successif que recoit notre "héros", c'est pmagnifique!

Posté par le 2005-07-05 10:40:09

Après la lecture du premier tome, je dois dire que je n’avais été plus convaincu que cela. Néanmoins, désireux de connaître la suite des aventures de Marco, j’ai décidé de persévérer. Bien m’en a pris !

Ce nouvel opus du « Combat Ordinaire » fait mouche. Manu Larcenet réussit le tour de force de nous renvoyer en toute simplicité l’image de nos propres vies, nous les « Quantités Négligeables ».

Les personnages transpirent la crédibilité dans leurs angoisses, leurs désillusions, leurs peurs. N’allez surtout pas croire que cet album constitue une litanie de situations tristes. L’un des autres talents de l’auteur est de savoir à quels moments placer les situations de gaieté et de fantaisie qui évitent au récit de sombrer dans le misérabilisme.

Deux points m’ont particulièrement touché. Le premier concerne les efforts du personnage pour présenter à travers ses photographies les acteurs du quotidien et éviter de les voir sombrer dans l’oubli et l’indifférence. A l’heure des délocalisations et des fermetures d’entreprises, cela donne à réfléchir. Le second concerne la sénescence et la disparition plus ou moins prochaine de nos parents. Le genre de considérations auxquelles ont évite généralement de penser.

Une réussite qui ne vous laissera pas indifférents !

Posté par le 2004-09-15 20:30:28

Plus dur que le premier Tome mais plus touchant aussi. J'adore!!!!!!!!

Posté par le 2004-08-31 01:17:24

Ce 2nd tome est aussi agréable à lire que le 1er, juste peut être un peu plus longuet.

Posté par le 2004-08-28 15:45:42

La parfaite suite du premier tome, à ne pas manquer !