couverture
©Dargaud/Giraud, Jean

T28 - Dust
Blueberry

pour 17 notes.

Western -
Couleur :
Edition
EAN : 9782205056426 | ID-BDovore : 28871

Synopsis : Tombstone, 28 octobre 1881. Le duel entre les frères Earp et les Clanton/Mc Laury s'apprête à connaître son dénouement. Pendant ce temps, au Dunhill hôtel, un coup de revolver fracasse la porte de la chambre où Doree est prisonnière de Johnny Ringo, le tueur psychopathe. L'écrivain Campbell renonce à écrire la biographie de Blueberry et rentre à Boston.. Mais en quelques secondes, les destins de ces personnages vont se jouer. Quant à Blueberry, il connaîtra une vraie résurrection. Le voilà enfin prêt à renouer avec l'aventure, la vraie.. C'est comme un petit miracle.. Alors qu'on ne donnait pas cher de sa peau au début du cycle de Tombstone, c'est un nouveau Blueberry qui semble renaître à la vie. Désormais, il est un homme neuf, décidé à reprendre la route de la grande aventure. " Ruiné, mais vivant ! ", comme il s'exclame à la fin de Dust, Blueberry goûte le plaisir de sa renaissance et de la fin de sa quête introspective. Il est enfin libéré du poids de son passé.


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-06-27 10:23:35

Fin avec "Dust" du cycle Tombstone de ce bon vieux Blueberry.

Tombstone comme la ville de l'Arizona où eut lieu, en 1881, ce fameux règlement de comptes entre les frères Earp (et Doc Hollyday) et la famille Clanton et McLaury. Ca se passait à O.K. Corral.
On ne compte plus les films qui font référence à ce monument de la culture Far West.

Monstre sacré de la BD européenne, référence en matière de western réaliste, Jean Giraud devait bien finir par s'attarder sur le sujet. S'attarder est d'ailleurs le mot juste, puisqu'il y a consacré pas moins de cinq albums, égrenant les longues heures qui précédèrent la célèbre fusillade.
Mais ce combat n'est qu'une toile de fond. Le laissant louvoyer dans de multiples aventures périphériques, entre les balles qui sifflent, le saloon le plus proche et le généreux décoletté de la belle Doree Malone, Giraud préfère confronter son lieutenant favori à ses démons habituels : le jeu, la bibine, et un idéalisme toujours chevaleresque mais parfois gravement inconséquent.

Putain de foutu caractère, Blueb'. Mais je t'adore. Yep !