couverture
©Delcourt/Moore, Alan

Intégrale V pour Vendetta
V pour Vendetta

pour 32 notes.

Comics - /
Edition
Collection Contrebande

EAN : 9782840552635 | ID-BDovore : 2923

Synopsis : Dans l'Angleterre fasciste de l'après-guerre nucléaire apparaît un justicier implacable signant ses actes de la lettre V. Obsédé par le souvenir d'une culture désormais interdite et disparue, cruel et terriblement intelligent, V s'attaque aux plus fort symboles de la dictature, animé par un immense désir de vengeance et une indicible haine. La police du Commandeur est sommée de mettre fin à ses agissements au plus vite...


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2009-10-09 19:29:55

Culte, seul le dessin pourrait être perfectible!




Posté par le 2007-09-16 21:24:59

Un scénario en béton, une vraie réflexion sur le fascisme, hélas (pour ma part) desservi par un graphisme pas du tout a la hauteur de l'histoire proposée.
10 pour l'histoire et 4 pour le dessin ce qui fait 7




Posté par le 2007-08-20 19:47:25

Un bon gros recueil de politique-fiction censée se passer en 1997 ; et une histoire qui met en scène une Angleterre qui a laissé s'installer un Etat fasciste. Et cet Etat n'admet aucun avis contraire contre SON ordre établi. Mais, tel un Zorro du 20ème siècle, notre "V" va jouer les vengeurs.
"V" ?... un inconnu qui porte un masque étrange ; celui du visage de Guy Fawkes, héros de légende, qui a essayé de faire sauter le Parlement londonien au 17ème siècle.

Si ce n'était le contexte de l'Angleterre fascisée, on retrouve le même thème dans de nombreuses autres histoires (Astérix contre les Romains ; n'est-ce pas la même chose ?... entre autres...).
Bon postulat, oui, mais sans plus.
J'aime pourtant assez le graphisme expressionniste de Lloyd, lequel met bien en scène cette sorte de "fable" étrange, attirante même, ce malgré son contexte -avis personnel- de "déjà vu" ailleurs.

Fable étrange et attirante, c'est vrai, qui parfois fait penser au film "Brazil" de Terry Gillian (un membre des ex "Monty Pythons") ; une sorte de voyage dans l'absurdie.
Dernier attrait : une sorte de "renouveau" de la BD anglaise -peu connue d'ailleurs- qui est souvent calquée sur les anciens comics "made in USA" dont elle use et abuse en les fond et forme.





Posté par le 2006-10-12 00:17:02

Cultissime!
Une bd de vingt ans mais toujours aussi saisissant. Alire impérativement surtout si vous avez en tête de voir l'adaptation ciné remis dans notre contexte temporel.