couverture
©Glénat/Bardet, Daniel

T13 - Quiconque meurt
Les chemins de Malefosse

pour 3 notes.

Historique - /
Couleur :
Edition Glénat - 08/06/2005
Collection Vécu

EAN : 9782723446280 | ID-BDovore : 30026

Synopsis : En ces dernières années du XVIème siècle, Marion, Gunther et Prinz continuent leur mission diplomatique au service du roi. Cependant, alors qu'ils arrivent dans le logis de Monsieur d'Angennes lui aussi agent royal -, le constat est sans appel : il a été occis par des malandrins. Mais, surprise, des hommes de Kermalec sont coupables et l'un d'eux se fait prendre. Il avoue aux deux soldats allemands être porteur d'une missive du roi pour négocier la paix. Cependant, une partie du document est crypté et un mystérieux mot de passe clôt le courrier Quant à Kermalec, sa vengeance ne s'est pas tarie à l'encontre des mercenaires qui lui ont dérobé sa fortune. Pendant ce temps, à Chenonceaux, Pernette de Courcelle et son âme damnée Cham continuent d' uvrer dans l'ombre, d'intrigues sombres en assassinats maquillés. Tous ces protagonistes, représentant des fonctions si disparates aux objectifs parfois contradictoires, vont peu à peu cheminer vers un même site. Et certains n'en reviendront pas !


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2015-12-16 08:21:13

Comment 2 lecteurs ont pu mettre la note maximale à ce volume 13 !!! Le changement de dessinateur nous offre un virage radical dans le "visuel" de la série. Si les paysages et les arrières plans sont acceptables, les personnages sont dessinés avec une telle négligence ( ou incompétence) que l'on a du mal à reconnaître nos héros. De plus ils changent d'une image à l'autre. Si au niveau de la mise en couleur le travail mérite intérêt, c'est bien là tout ce que je trouve pour sauver ce tome. Le scénario bien entendu est toujours à la hauteur, mais il ne faut pas oublier que la bande dessinée c'est une histoire mise en DESSINS !!!