couverture
©Dupuis/Sibran, Anne

Ma vie en l'air
Ma vie en l'air

pour 1 notes.

Romans Graphiques - /
Edition Dupuis - 07/09/2005
Collection Aire Libre

EAN : 9782800137513 | ID-BDovore : 30901

Synopsis : " Il était une fois une véritable histoire extraordinaire ".

C'est un peu comme cela que débute " Ma Vie en l'air ", l'incroyable histoire d'Elsa, une fillette qui se surprend un jour à voler, au sens propre, là-haut, au milieu des nuages et des oiseaux. Elle vole pour échapper à la boue du quotidien, à ses étranges parents (un peu ogres, franchement bouchers, étrangement vampires), à la vision de sa soeur Célie en train de dépérir... Un jour, elle n'en peut plus et elle chute, elle a refusé de voler, son don l'a lâchée. Elle est recueillie par un éleveur d'oiseau, Paulin, qui va lui apprendre le cri qui console et l'initie aux mystères de la tropopause, un anneau d'harmonie atmosphérique. Mais ce séjour est de courte durée et Elsa est placée chez les soeurs, où les envolées spirituelles et réelles sont sévèrement réprimées. Des années après, entre médecine dure et folie douce, Elsa se souvient.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-07-15 22:57:59

Le postulat ?... c'est l'histoire d'une petite fille qui, un jour, se met à voler... tout comme l'oiseau. Simple et joli...
Mais elle est poursuivie par un père boucher qui n'en veut qu'à son sang et à celui de sa petite soeur. Là, ça se complique !...

Le duo Tronchet-Sibran (au scénario) m'avait déjà "donné" un magnifique "Là-bas" ; un très bel album qui traitait de la délicate question des Français d'Algérie et de leur retour problématique en métropole.

Le duo s'est ici reformé pour concocter et m'offrir, à moi lecteur, un récit poétique, onirique, aigre, et aussi inquiétant. Un récit de 64 pages qui sent la haine, le dégoût... la merde même.
Le dessin -faussement naïf- de Tronchet est très bien exploité. MAIS, bon, fallait-il vraiment 64 pages pour cette histoire ?...
Bon album quand même...