couverture
©Dargaud/Larcenet, Manu

T3 - Ce qui est précieux
Le combat ordinaire

pour 38 notes.

Société -
Couleur :
Edition
EAN : 9782205057911 | ID-BDovore : 32995

Synopsis : C'est l'histoire d'un photographe en deuil, d'un atelier à ranger, d'un livre à finir et de Gugusse avec son violon...Troisième tome de l'une des plus remarquables oeuvres de la Bande Dessinée contemporaine, Ce qui est précieux voit Marco, confronté au désir de maternité d'Emilie et à la mort de son père. À travers de petites choses, de vielles photos et des événements sans importance, Larcenet poursuit ses questionnements sur l'âme humaine avec une tendresse bouleversante, laissant dans le coeur des lecteurs des traces indélébiles.






Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Notez et donnez votre avis de lecture pour Ce qui est précieux
Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2014-07-16 13:55:14

La prouesse de l'auteur est d'interpeler avec justesse !!!!

Posté par le 2010-06-23 15:10:42

Mon favori de la série.

Posté par le 2008-03-14 15:38:49

Toujours de haute volée, un troisième tome immense à la hauteur des deux précédents. Du grand Art.

Posté par le 2007-07-01 20:26:20

Certaines bandes dessinées auraient-elles le don de pouvoir rendre quelqu'un de meilleur, de modifier même la perception de la vie ?...

La lecture des albums de Larcenet -dont ce dernier- m'en a un peu persuadé.

Il arrive à ce que cet espèce de concentré d'émotions qu'il ma distillées ne me paraisse pas surfait ou éventuellement fabriqué.

J'ai suivi avec attention cette chronique de la vie quotidienne où rien de vraiment extraordinaire ne se passe. Sauf ces quelques moments où l'on célèbre quelque chose et que l'on pourrait trouver "banals" ou "bêtes" ; qu'ils soient tristes ou joyeux.

Mais c'est peut-être ça : "ce qui est précieux"... et dont on gardera souvent un souvenir, même futile...

Posté par le 2007-01-04 19:17:24

La chute, puis la remontée. Ce j'ai trouvé ce tome un poil plus optimiste que le précédent. L'odeur de la mort plane toujours, mais comme terreau de la vie.
Toujours plus beau.

Posté par le 2006-03-27 19:05:52

Il y a deux gros problèmes avec ce troisième tome !

Le premier, c’est que Dargaud l’a édité en deux versions différentes (dont une avec un DVD bonus sur Larcenet), ce qui d’emblée et dans le sillage d’une machine commerciale sans scrupules, confronte l’acheteur à un choix bien cruel.

Le deuxième, c’est que, ayant donné la note maximale au tome précédent, je me vois confronté aux limites techniques de ce site et me retrouve donc dans l’incapacité de noter ce troisième tome qui se révèle être encore meilleur que les deux premiers.

Quel plaisir de retrouver l’histoire de Marco, l’histoire de chacun d’entre nous, le combat quotidien contre soi-même, les angoisses et les espérances. Ces petites choses qui tracent notre vie, des choix et des décisions qui influent sur notre quotidien et qui au milieu des surprises que nous réserve la vie, nous balancent d’un sentiment à un autre. Des sentiments que Larcenet aborde de manière tellement intelligente, avec une justesse effrayante et un humour qui sait toujours nous faire sourire au milieu de moments bouleversants.

Un tome qui boucle la boucle, de la naissance à la mort, de père en fils, de lassitude de la vie à l’envie de procréer, une introspection saisissante sur le début et la fin de la vie. Un Marco balancé entre l’incompréhension du suicide de son père et l’idée de paternité. Un Marco toujours incapable de prendre ses responsabilités, de faire ces choix qui font avancer une vie, poursuivi par l’hérédité, incapable de voir ces petites choses de la vie qui faisaient le quotidien et le carnet intime de son père, s’accrochant aux balises que lui tendent la vie, comme cet éditeur qui souhaite publier ses photos.

Un Larcenet qui fait tourner la vie de Marco autour de quelques personnages, mais qui parvient tout de même à aller chercher l’infiniment petit au milieu de cet univers restreint ; ces petites choses infiniment précieuses et qui fleurissent notre existence. Un Larcenet qui comme d’habitude et dans toute sa simplicité parvient également à aborder des sujets graves comme la guerre d’Algérie ou la perte d’un père.

Bref, une splendide tranche de vie, un cocktail d’efficacité et de simplicité, une introspection pleine de finesse, de tendresse et de charme pourvue de scènes hilarantes et qui aborde notre quotidien du début à la fin.

Ce qui se fait de mieux en BD (en attendant la parution du quatrième et dernier tome)!

Posté par le 2006-03-19 11:39:53

Quand une série commence aussi bien, j'ai toujours une petite apréhension pour la suite des évènements, la crainte d'une baisse de qualité... Mais Manu Larcenet (ne lui déplaise) est un chef d'orchestre hors norme, un maître de la discipline et il nous livre ici un troisième tome brillant, magnifique. Et que dire des couleurs de Patrice Larcenet qui sont toujours aussi belles. Une vraie réussite.

Posté par le 2006-03-18 13:38:10

version + DVD