couverture
©Dargaud/Brugeas, Vincent

La république du crâne
La république du crâne

pour 2 notes.

Aventure - /
Edition Dargaud - 25/02/2022
EAN : 9782505087335 | ID-BDovore : 354772

Synopsis :

Les Bahamas, 1718.

De haute lutte, le capitaine pirate Sylla, secondé par son quartier-maître Olivier de Vannes et ses hommes, prend possession d'un vaisseau anglais. Contre toute attente, au lieu de massacrer les membres de l'équipage, les pirates leur proposent de se joindre à eux. Et ce, au nom des principes qui sont les leurs : liberté, démocratie et fraternité.

Olivier de Vannes, devenu capitaine du nouveau bateau capturé, croise une frégate battant pavillon portugais. Il s'en empare. Le navire semble abandonné, et pourtant, des esclaves noirs qui se sont mutinés se trouvent à bord. À leur tête, la reine Maryam.

Rythmé par les réflexions d'Olivier dans son carnet de bord, ce récit confronte deux visions du monde : celle des pirates révoltés contre l'ordre établi et celle d'une reine régnant sans partage. Mais un ennemi commun pourrait bien donner naissance à une alliance...


source: éditeur




Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2022-04-03 20:09:21

J'ai adoré cet album qui m'a convaincu tant par son dessin que par la complexité de la psychologie des personnages.

Si la piraterie a toujours été un sujet très prisé des auteurs de BDs avec plus ou moins de bonheur, on comprend ici, tant par l'histoire que par les explications qui précèdent et terminent l'aventure que la piraterie pouvait être une manière (bien imparfaite certes) de se révolter face aux diktats des grandes puissances qu'étaient l'Angleterre, la France et l'Espagne.

Une autre facette de la piraterie qui apparait ici, qui n'occulte pas la violence (bien que cette dernière était très partagée entre les pirates et les puissances européennes), mais qui n'occulte pas non plus les interrogations, les aspirations de liberté et les choix cruels qui devaient être faits.

A lire.