couverture
©Dargaud/Hubert

La sirène des pompiers
La sirène des pompiers

pour 6 notes.

Aventures Fantastiques - /
Couleur :
Edition
Collection Poisson Pilote

EAN : 9782205057188 | ID-BDovore : 37403




Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2021-05-31 14:27:41

Déjà le calembour du titre nous met tout de suite dans l'ambiance. Oublions les Pimpons des camions rouges : les Pompiers en question, ce sont ces peintres du XIXème siècle aux tableaux pompeux. Quant à la sirène, on a le plaisir de faire sa connaissance en couverture...
Comme la petite sirène d'Andersen, notre héroïne veut connaître la vie en ville et, après des débuts prometteurs, elle finit par être amèrement déçue. Cependant c'est aussi une femme libre et émancipée, ce qui ne facilite d'ailleurs pas son intégration dans le Paris du XIXème siècle... Saura-t-elle trouver sa place dans ce monde si âpre ?
Au final un album parfois doux-amer mais imprégné d'humour, sur fond de débat irréconciliable entre Pompiers et Impressionnistes, et qui rend hommage à la force de caractère de son héroïne.




Posté par le 2007-08-15 22:31:15

Bien bonne et jolie histoire que celle de ce peintre médiocre qui rêvait de reconnaissance. Surtout qu'un jour, une de ses "oeuvres" -une sirène sur son rocher- fait sensation à Paris.
Mais d'où est donc venue cette sorte d'affriolante inspiration ?...
Question sur laquelle Hubert -le scénariste- a bâti son postulat pour installer une délicate fantaisie picturale.
C'est vrai que c'est peut-être un peu moins "tenace" que son "Miss pas touche", mais cet album fait de l'art de la Belle Epoque une vraie farce romantique... et fantastique.
Marrant aussi, alors qu'on y traite de l'art : l'histoire ne rend hommage à rien ni personne.
Sauf au temps qui passe qui a l'art -si on peut dire- de tout diluer... sauf la beauté...
Un beau conte fantastique au graphisme d'une réelle frisqueté.




Posté par le 2007-04-06 09:03:43

Voici un album tres agréable a lire, une fine critique de l'art joliment menée par une sirène et tous ce qui l'entoure.

Un vrai plaisir graphique et scenaristique