couverture
©Casterman/Hergé
Dos Jaune pour la première édition, existe également en dos rouge pour l'édition de juillet 1946.

T2 - Tintin au Congo
Tintin (Éditions Casterman couleurs)

pour 30 notes.

Aventure -
Edition
ID-BDovore : 37727

Synopsis : L'histoire se déroule pendant l'époque coloniale. Dans le cadre de son travail de journaliste, Tintin, accompagné de son chien Milou, se rend en paquebot au Congo, la grande colonie belge de l'époque. Tom, un homme embarqué clandestinement sur le même bateau, va tenter plusieurs fois de le tuer une fois qu'ils seront arrivés à bon port.

Une suite de péripéties amène Tintin au royaume des Babaoro'm, où il devient le sorcier attitré. Il découvre que les hommes blancs qui veulent sa mort (notamment Tom) sont des gangsters affiliés à Al Capone, qui veut contrôler la production de diamants au Congo.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2011-10-19 23:24:37

Loin d'être le meilleur album d'Hergé de mon point de vue personnel. C'est cependant un bon album rempli d'humour et apprécié des enfants.
Certains pourront y trouver un caractère raciste, or il n'en est rien.
Cet ouvrage est seulement témoin de la mentalité et du point de vue d'une autre époque.
Je pense qu'aujourd'hui nous sommes assez éduqués pour pardonner ces petites dépréciations du peuple africain et pour lire cet album avec plaisir.




Posté par le 2007-08-18 08:45:15

Nous sommes en 1930.
C'est à nouveau l'abbé Wallez, directeur du journal Le Petit Vingtième, qui décide d'envoyer Tintin en mission au Congo belge. Pas très chaud, car dirigé par Wallez, Hergé se met au travail. Et notre reporter de partir, utilisant un bateau de la Compagnie Maritime Belge. A peine arrivé à Matadi, il reçoit des propositions venant de journaux internationaux qui concernent l'exclusivité de ses futurs articles sur l'Afrique. Intègre, Tintin refuse ! Il s'adjoint les services d'un boy -Coco- et, à bord d'une vieille Ford T jaune, part immédiatement à la découverte du Congo.
Hergé s'est au préalable fortement documenté au Musée Congolais de Tervueren (qui existe toujours, dans l'agglomération bruxelloise). Des personnages sont créés : féticheurs, hommes-léopards armés de griffes acérées. Mais c'est surtout le bestiaire animalier africain qui va alimenter cette deuxième aventure : perroquets, antilopes, crocodiles, singes, lion, boas, léopard, éléphants, girafes, rhinocéros, buffles, poissons-torpille sont mis en scène au fil des pages. Sans oublier le contrebandier blanc dont les traits du visage sont déjà un prémice du futur capitaine Haddock.
L'album ?... une sorte de suite de sketches entrecoupés ça et là de quelques planches à teneur de propagande coloniale. Mais à cette époque, rien de ce que vit Tintin n'est choquant aux yeux des lecteurs : le Congo appartient alors à la Belgique.
Si vous, ami lecteur, avez l'occasion de trouver un album paru avant 1960, vous découvrirez une case où Tintin donne cours de géographie à des "négrillons". Il leur explique : "Je vais aujourd'hui vous parler de votre patrie : la Belgique". Dès 1960, et après l'indépendance du Congo, cette case deviendra un cours de calcul (1+1 = 2) sur tableau noir... plus politiquement correct.

L'édition originale -de 1930- et de nombreuses suivantes ont été éditées en NOIR ET BLANC. La première édition COULEURS date de 1946, et éditée chez Casterman ; soit 16 ANS après le premier opus.






Posté par le 2007-05-16 19:55:39

Les premières aventures de Tintin ne sont pas les meilleures, à l'image de cette histoire au Congo aujourd'hui non seulement obsolète, mais aussi un peu effrayante à cause des moeurs de l'époque et de l'esprit colonialiste qui y règne (pourtant, certaines parties ont été édulcorées par rapport à l'édition d'origine) ; on pourrait même traîter Hergé de raciste s'il ne s'inscrivait pas ici dans le courant de son époque, ce qui peut faire de Tintin au Congo une oeuvre intéressante d'un point de vue historique, afin de mieux comprendre la mentalité colonialiste.
En lui-même, cet album s'adresse plus aux enfants par son rythme, son humour, et sa certaine absence d'histoire.