couverture
©Les Humanoïdes Associés/Jodorowsky, Alexandro

T1 - Dayal, le premier ancêtre
Castaka

pour 11 notes.

Science-Fiction - /
Edition Les Humanoïdes Associés - 28/03/2007
EAN : 9782731617627 | ID-BDovore : 40500

Synopsis : La Caste des Méta-Barons racontait la formidable saga des aïeuls du guerrier ultime de la galaxie. A travers les parricides successifs et les antagonismes générationnels, on comprenait que le Méta-Baron était l’ultime héritier d’une longue lignée de douleurs et de sang, où la condition même de la victoire et de la survie était la mort de tout ce à quoi l’homme tient – l’amour, ses parents, ses enfants…
Mais ces aïeuls avaient eux-mêmes des ancêtres. Et loin d’être de nobles guerriers au code inflexible, on découvrira qu’il s’agit de pirates sans foi ni loi.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-06-29 13:44:27

Un bond dans le temps ... du temps...

Jodorowski m'a ici entraîné vers les sources, les origines de sa renommée "Caste des Méta Barons". J'ai ainsi retrouvé des complots, des parricides, des cours illustres, tout en découvrant que ces "ancêtres" n'étaient rien d'autre que d'ignobles pirates. Ironie de l'auteur ?...

Jodorowski mène encore sa barque scénaristique d'une main sûre, d'une écriture dont on ne se lasse pas. Une bien bonne aventure à rebours d'une série qui, d'un coup, retrouve une sorte de nouvelle jeunesse..

Le début de ce nouveau cycle a été confié au dessin de Das Pastoras. Ce dessinateur offre une vision graphique talentueuse de "l'esprit Jodorowski". Son trait est dense, néanmoins sensible et ne pourrait (conditionnel), je pense, que bonifier dans la suite du cycle.

Un chouette album à ne pas manquer pour les amateurs des Méta Barons... et les autres.