couverture
©Dargaud/Goscinny, René

T5 - Le tour de Gaule d'Astérix
Une aventure d'Astérix le Gaulois

pour 34 notes.

Aventures Humoristiques - /
Edition
Collection Pilote

ID-BDovore : 4415

Synopsis : L'inspecteur général Lucius Fleurdelotus arrive au camp romain de Petibonum et informe le centurion Nenjetéplus qu'il est mandé par Jules César pour s'occuper de l'irréductible village gaulois.
Mais après sa défait, il est convaincu que les Gaulois ne peuvent pas être vaincus et décide de les isoler en construisant une palissade autour du village. Lorsqu'Astérix découvre la palissade, il lance un défi à l'envoyé spécial de Jules César : avec Obélix, il franchira la palissade, fera le tour de la Gaule et ramènera comme preuves des spécialités gastronomiques des villes gauloises.

Info Album : il nous manque des éditions semble t'il
Tous à vos logo Dargaud ;)





*SPOIL*

Astérix et Obélix profitent d'une diversion du reste du village pour partir vers Rotomagus (Rouen). Peu après leur entrée dans la ville, ils sont reconnus par une patrouille, fuient vers la Seine et profitent d'un bateau loué par un couple en croisière pour aller vers Lutèce (Paris).

Après avoir acheté du jambon de Lutèce, ils fuient les patrouilles romaines en achetant un char d'occasion qui perd sa roue peu après être sorti de la ville. Ils volent un char de dépannage à un Romain (Tikedbus) pour arriver à Camaracum (Cambrai).

Ils y achètent des bêtises mais se retrouvent coincés par une patrouille romaine. S'ensuit une bataille. Le marchand de bêtises devient la première personne à aider Astérix et Obélix dans leur pari en retenant les légionnaires le plus longtemps possible.

Sur la route vers Durocortorum (Reims), ils découvrent un char en panne, celui pour lequel le char de dépannage que conduisent les deux héros avait été appelé. Ils dupent le Romain attendant près du véhicule pour passer un barrage puis l'abandonnent au bord de la route. Astérix et Obélix achètent des amphores de vin à Durocortorum (Reims) puis se dirigent vers Divodurum (Metz).

Alors qu'ils passent par une forêt, Obélix est attiré par l'odeur de sangliers vers la maison de Quatrédeusix, qui trahit les Gaulois en les dénonçant aux Romains. Mais, Obélix étant parti en forêt chasser du sanglier, seul Astérix est attrapé. Obélix part ensuite pour Divodurum (Metz) où il se fait mettre en prison pour pouvoir libérer Astérix.

Les deux Gaulois partent ensuite dans un char postal pour aller vers Lugdunum (Lyon). Ils y sont accueillis par de nombreux légionnaires mais sont aidés par Beaufix, le chef clandestin de la ville, qui perd la garnison dans un labyrinthe de ruelles (les traboules). Il offre du saucisson et des quenelles à Astérix et Obélix avant qu'ils ne partent pour Nicae (Nice).

Après de longs embouteillages sur la voie romaine n°VII, ils arrivent à Nicae où ils achètent une salade nicaeoise. Repérés par une patrouille romaine, ils fuient sur une plage bondée et empruntent une barque à un vacancier pour aller jusqu'à Massilia (Marseille).

Ils y récupèrent une bouillabaisse auprès de César Labeldecadix, qui aide ensuite les deux Gaulois en retenant les Romains (au cours d'une mémorable partie de pétanque) pendant qu'ils quittent la ville pour Tolosa (Toulouse). Les deux Gaulois marchent jusqu'à ce qu'il fasse nuit noire puis s'endorment.

En se réveillant, ils découvrent qu'ils se sont endormis au milieu d'un camp romain. Ils commencent par se défendre puis se laissent attraper lorsqu'ils apprennent que les Romains ont l'intention de les amener à Tolosa, ce qui leur permet d'y acheter facilement des saucisses. Ils poursuivent ensuite leur route vers Aginum (Agen).

À Aginum, les Gaulois sont invités par Odalix, un traître gaulois, à manger dans son auberge. Ce dernier leur donne un petit paquet de pruneaux[1]. Cependant, Astérix, méfiant, force Odalix à goûter le premier ses sangliers et découvre ainsi qu'ils sont remplis de somnifères.

Dans leur route vers Burdigala (Bordeaux), ils se font voler leur sac contenant les spécialités régionales par Radius et Plexus, deux voleurs romains. Les deux voleurs se font capturer et sont pris pour Astérix et Obélix. Les deux vrais Gaulois vont chercher leur sac de victuailles alors que les voleurs sont sur le point d'être exécutés, provoquant une émeute.

Ils retournent ensuite vers l'Armorique à bord d'un bateau transportant des menhirs. Ils croisent et, conformément à la tradition, coulent les pirates puis arrivent à Gésocribate (Le Conquet) d'où ils retournent à leur village. Ils présentent alors le banquet à Fleurdelotus, en y ajoutant la spécialité du village : la châtaigne.

Cet album est marqué par l'apparition d'Idéfix (dès Lutèce) qui réalise, sauf erreur pour la première fois dans l'histoire de la BD mondiale, un gag qui se prolonge durant les 3/4 d'un album.



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2014-06-22 14:23:33

Dessins et scénario de tout premier ordre. Du très grand Goscinny!




Posté par le 2013-10-26 18:58:00

Ce petit trésor d'humour a un intérêt tout particulier pour moi.
C'est ma toute première Bd personnelle que mon grand-père m'avait offerte. C'était fin 1966 et j'avais eu toute les peines à choisir quel Astérix prendre. Alors qu'Astérix et les Normands venait de sortir j'avais choisi celui-là qui restera pour toujours une de mes Bd préférées.




Posté par le 2010-11-12 17:36:16

Pour moi c'est mon meilleur souvenir de gamin, je l'ai relu au moins 50 fois




Posté par le 2010-11-07 15:18:36

La première apparition au monde d'un gag prolongé sur presque tout un album : l'arrivée d'Idéfix. Ce coup de génie mérite à lui seul un 10/10.




Posté par le 2010-05-30 17:21:22

trés bon album qui donne l'occasion aux auteurs de nous faire vister la france d'astérix, et c'est tout simplement savoureux.
mais, pour moi la meilleur trouvaille de cet album, c'est idéfix.
Installé la par uderzo comme élément de décor, il aura rapidement la sympathie des lecteurs de pilote qui auront meme la gageur de lui donner un nom, un concours sera organisé pour l'ocaz.




Posté par le 2005-10-03 18:24:40

Un tour des specialités régionales avec nos deux compères. distrayant !