couverture
©Blake & Mortimer/Sente, Yves

T18 - Le sanctuaire du Gondwana
Blake et Mortimer (Editions Blake et Mortimer)

pour 19 notes.

Aventure - /
Couleur :
Edition
EAN : 9782870970874 | ID-BDovore : 50158

Synopsis : Ayant ramené une roche mystérieuse de son expédition au Pôle Sud, Mortimer est bientôt mis sur la piste d'une civilisation fantastique dont le berceau semble niché dans les entrailles du cratère du Ngorongoro, non loin du lac Victoria. Commence alors une somptueuse aventure africaine qui conduira pour la première fois nos deux héros vers l'Afrique noire et le Tanganyka (Kenya et Tanzanie actuels).


Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2013-03-10 09:31:39

Un feu d'artifice d'images, de couleurs, de personnages et d'animaux africains, un scénario qui fédère de nombreux épisodes précédents, une suite étonnante aux Sarcophages.Du grand Art.




Posté par le 2009-06-08 12:46:32

Très bon épisode.




Posté par le 2008-07-01 23:13:44

Une bonne histoire. Nos deux compères se retrouvent embarqués –au cœur de l’Afrique coloniale- à la recherche d’une civilisation oubliée, perdue… et aussi très secrète.
Sente et Juillard réussissent cette sorte de challenge qui est de « faire » du Blake et Mortimer, et ce sans être un éventuel copiage éhonté de l’œuvre créée par Jacobs. Le scénario ?…ce n’est pas en 15 minutes, comme beaucoup de BDs actuelles, que vous aurez terminé ce tome. En effet, il faut prendre son temps, vraiment, pour la lecture de ce recueil. Car il y a matière à lire. Beaucoup.
Le « sanctuaire » ?… une sorte de nouvelle plongée nostalgique car nos deux héros ont toujours ce caractère très « british » d’antan, avec de nombreuses références au passé, des développements d’un dense postulat, des personnages qui se vouvoient. Ringard que tout cela ?…peut-être aux yeux de certains. Mais c’est une sorte de marque de fabrique et l’on sait à quoi s’attendre à l’ouverture d’un tome.
Le dessin ?… joli. Très. Un beau trait réaliste bien lisible, précis, clair, où personnages, décors et arrière-plans ne font l’objet d’aucune éventuelle négligence. Tout est précis, minutieux, calculé même, pour offrir un spectacle sur papier. Un bien bon tome, encore une fois réussi, dans la continuité de cette série mythique.
By jove !