couverture
©Delcourt/Miller, Frank

Intégrale - Hard Boiled
Hard Boiled

pour 5 notes.

Fantastique-Etrange - /
Edition
Collection Néopolis

EAN : 9782840550525 | ID-BDovore : 8117

Synopsis : Son nom c'est Nixon, il est contrôleur des impôts. Il a une vie tranquille, une femme, deux gamins et un chien, il ne demande donc rien de plus, juste faire son boulot et rentrer le soir pour retrouver sa famille.
Seulement voilà, régulièrement ses "missions" dégénèrent, les engins explosent, les balles volent et il n'arrive à garder son équilibre mental qu'en se répétant sans cesse "Mon nom c'est Nixon, je suis contrôleur des impôts..."
Nixon, ou plutôt "Unité 4", ne sait donc pas qu'il n'est en fait qu'un robot, que tout ce cirque familiale n'est qu'un leurre, que dans l'ombre ses concepteurs l'observent, le récupèrent si besoin est et le réparent pour qu'il puisse tranquillement retourner dans cette vie paisible.
Et au cours de ces "batailles" il finit par découvrir, sans vouloir vraiment l'accepter, la vérité.
Il n'est plus Nixon, il n'est plus, non plus, Harry Seltz, ni Carl, mais juste cette Unité 4...
Il aimerait tellement se contenter de rentrer chez lui, pour juste être tranquille...



Une erreur sur cette fiche ou votre édition est différente ? Vous pouvez proposer une correction ou proposer l'ajout d'une autre édition


Données privées
(pour votre utilisation personnelle)

Futur achat : Date d'achat : (dd/mm/aaaa) Prix/cote :
E.O : Dédicace : Cadeau : Lu : Ed. numérique :
Prêt : Dernier emprunteur : Email :
Remarque personnelle (état, mémo, ...) :

Commentaires des membres : (vous pouvez également donner un avis de lecture)
Ma Note:
Avis de lecture * :

* : Avis de lecture qui apparaîtra pour tous les visiteurs sur le site

Posté par le 2007-09-22 19:35:21

Pas mal du tout. Que oui !...
Le postulat est assez convenu : un enquêteur en assurances qui pourchasse escrocs et malfrats dans la zone urbaine de Los Angeles. Un mec curieux d'ailleurs : sans aucun sentiment et qui détruit tout sur son passage.
Jusqu'au jour où il va se rendre compte qu'il est un androïde. Et là, le scénario de départ prend une toute autre direction.

Mais s'il n'y avait que cela : "Hard Boiled" vaut surtout, pour une très grande part, par le graphisme de Darrow. De grandes planches ultra soignées, au dessin précis, pointilleux, dont les cases (peu nombreuses par planche d'ailleurs) sont remplies de très nombreux détails qui forcent à une première lecture approfondie (ou à une seconde après une première lecture "normale").
C'est ce que j'ai d'ailleurs fait : lire les deux histoires puis, à mon aise, les reprendre en "auscultant" les cases. Et je peux vous dire qu'il y en a des choses à découvrir.

In fine : je ne voudrais pas oublier de mentionner la palette de couleurs de Claude Legris. Ses choix chromatiques aident vraiment à une meilleure compréhension des "images". C'est vous dire !...
Ca a 17 ans et ça ne les paraît pas. Et je parie qu'en relisant un jour les deux tomes -ce que je ferai- j'y trouverai encore des choses qui m'ont échappé.
Vraiment très bon.