Collection de Gastonphile


Les avis de lecture de Gastonphile

L'esprit d'atelier

Série : Le boiseleur
Publié par Gastonphile le 2024-06-27 23:00:07

Un peu plus terre à terre et moins poétique que le premier tome, "L'esprit d'atelier" prolonge le conte par un récit d'apprentissage qui marquera tous ses protagonistes. Je n'ai pas suivi cette formation, mais j'ai l'impression qu'on sent le vécu des écoles de beaux-arts dans les aventures d'Illian et ses compagnons ;-)
On y retrouve avec bonheur la "patte" de Hubert et Gaëlle Hersent, qui relève avec brio le défi de dessiner l'indicible.
L'épilogue réalisé avec l'aide de Fabien Vehlmann permet de rêver à une suite...
Je me replongerai avec délice dans la lecture du "Boiseleur".

Les mains d'Illian

Série : Le boiseleur
Publié par Gastonphile le 2024-06-27 22:03:40

Ce premier tome d'un diptyque (trilogie malheureusement interrompue par le décès du scénariste) se lit comme une histoire complète, mais ce n'est pas une raison pour se priver du plaisir de lire la suite !
"Les mains d'Illian" est une très belle histoire poétique, subtile, à la lisière du conte, magnifiquement mise en images par Gaëlle Hersent.
Les oeuvres d'art peuvent changer la vie de leurs créateurs et de leurs admirateurs. Jusqu'à quel point ? Les habitants de Solidor ne se doutent pas de ce qui les attend ! Et Illian commence tout juste le long trajet qui lui permettra de mûrir. La collection "Métamorphose" montre ici que son nom n'est pas usurpé !
J'ai adoré, malgré les cadres parfois un peu longuets (mais toujours joliment rédigés).

Mort aux vaches

Série : Mort aux vaches
Publié par Gastonphile le 2024-04-11 21:22:20

D'accord avec balade. Un chouette polar à la Audiard.

Au pied de la falaise

Série : Au pied de la falaise
Publié par Gastonphile le 2024-04-04 12:24:45

Au fil de la vie d'Akou, le lecteur visite des contes africains.
"Au pied de la falaise" est un projet "transmedia" auquel ByMöko fait participer des musiciens, vidéastes, chanteurs, danseurs...
C'est aussi pour la globalité et l'originalité de ce projet que je donne une note "excellent".
Lien transmedia (donné par Manuline) : http://aupieddelafalaise.com/

La colère du Marsupilami

Série : Spirou et Fantasio (Editions Dupuis - série classique)
Publié par Gastonphile le 2024-03-28 11:44:26

Quel plaisir de retrouver le marsupilami dans une aventure de Spirou ! En cadeau-prime l'album est agrémenté d'un mini-dossier retraçant les aventures que nos héros ont vécu ensemble.
Sur une très belle idée, Yoann et Vehlmann réalisent un album... médiocre, hélas. Pas facile de retrouver l'inventivité, l'humour et le génie graphique et scénaristique de la période Franquin... Sans compter qu'ici les rebondissements manquent parfois de crédibilité.
Reprendre une série qui a une longue et prestigieuse histoire est un exercice très difficile, ne jetons pas la pierre aux auteurs qui ont du mal à se mouler dans le carcan des personnages et de leurs aventures passées.
D'autant qu'ils ont su rebondir en créant la série "SuperGroom" qui est une réussite.

Le pari

Série : Rosa
Publié par Gastonphile le 2024-03-19 23:00:47

Excellent. Voir mon avis complet en commentaire du tome 2.

Les hommes

Série : Rosa
Publié par Gastonphile le 2024-03-19 22:58:29

Avis pour les deux tomes du dyptique (attention je peux donner des indications sur la trame de l'histoire) :
Sur une idée très singulière, forte et quelque peu scabreuse, François Dermaut et son coscénariste Bernard Ollivier nous offrent une histoire subtile, sensible et finalement très pudique.
Rosa, corsetée dans un monde régi par les hommes et la religion, se résout pour sauver son mari à enfreindre les usages. Elle subira l'opprobre, les rumeurs, la malveillance, la jalousie... sans compter que les motivations des parieurs ne sont pas toujours très honnêtes.
Mais Rosa ne compte pas que des ennemis. Elle découvre également que, derrière la façade bravache des piliers de comptoir qui fréquentent son troquet, les hommes ont tous leurs failles.
Son acte courageux va la conduire à changer sa vision sur la vie, voire à se découvrir elle-même et finalement à s'émanciper.
Au final j'ai beaucoup aimé cette très belle histoire, servie par le magnifique dessin de François Dermaut.

Zaï zaï zaï zaï

Série : Zaï zaï zaï zaï
Publié par Gastonphile le 2024-03-12 19:47:29

Une chronique acide des dérives médiatiques de notre société. J'ai été quelque peu déçu au vu des critiques enthousiastes précédant ma lecture, mais ça reste un bon album agréable à lire (hormis peut-être les répétitions de cases qui ne m'enchantent pas) et qui donne à réfléchir.

Moins qu'hier (plus que demain)

Série : Moins qu'hier (plus que demain)
Publié par Gastonphile le 2024-03-12 19:40:51

L'humour est très corrosif et tombe juste, mais j'ai un peu de mal avec le dessin de Fabcaro et sa propension à répéter sans cesse et sans fin une même case...
Je préfère cependant cet opus à Zaï Zaï Zaï Zaï (très beau voyage en absurdie au demeurant) car les gags en 1 page correspondent mieux, je crois, à l'humour de l'auteur que les histoires complètes.

C'est pô juste...

Série : Titeuf
Publié par Gastonphile le 2024-03-09 08:21:30

Un Titeuf standard.
Cf la très belle critique de LYmagier

Faut pas prendre les cons pour des gens, Tome 3

Série : Faut pas prendre les cons pour des gens
Publié par Gastonphile le 2024-02-29 23:18:05

Comment rendre compte de cette série d'humour déjanté et absurde, qui pose cependant un regard incisif sur notre société, dans un esprit "Fluide" renouvelé ?
Le dessinateur profite lâchement du scénario pour répéter les mêmes cases à longueur de planche...
Malgré une réussite inégale des gags proposés, la lecture est ponctuée de grands éclats de rire.

Le déclic, Tome 1

Série : Les grands Classiques de la Bande Dessinée Érotique
Publié par Gastonphile le 2024-02-24 11:42:54

C'était un grand classique mais la colorisation, moche, en retire tout le charme. Quand je pense aux arbres qu'il a fallu couper pour éditer ça...

La lettre de Toinette

Série : La brigade des souvenirs
Publié par Gastonphile le 2024-02-22 11:01:50

Cette première aventure de la "Brigade des Souvenirs" permet au (jeune) lecteur de s'initier à l'enquête généalogique et de découvrir un pan de l'histoire de France. Un beau dossier de 8 pages sur le rôle des femmes durant la guerre de 1914-18 complète l'histoire.

Testosterror

Série : Testosterror
Publié par Gastonphile le 2024-02-19 17:51:15

Avec cette histoire rappelant la pandémie de Covid19 ou le roman "Les hommes protégés" de Robert Merle, émaillée de multiples clins d'œil à l'actualité (avec en bonne place le président Miacron et la guerre en Miélorussie...), Luz donne libre court à sa fantaisie sans oublier de proposer une réflexion approfondie sur les travers de notre société et les rapports entre les femmes et les hommes.
Oserais-je écrire que les tribulations drolatiques de Jean-Patrick dans un monde bouleversé par la crise du taux de testostérone chez les hommes sont... jouissives ?

Contes arabes en bandes dessinées

Série : Contes arabes en bandes dessinées
Publié par Gastonphile le 2024-02-19 17:49:34

10 très jolis contes arabes adaptés par 2 scénaristes et illustrés par 10 dessinateurs talentueux sur 4 à 8 pages chacun.
Ce petit ouvrage (21×15) se lit avec beaucoup de plaisir et ravira tous ceux qui aiment les contes de toutes origines.
Ça m'a donné envie d'aller voir les autres titres de cette collection.

Toujours affamé

Série : Tizombi
Publié par Gastonphile le 2024-02-08 11:17:32

À la confluence entre les Crannibales (pour l'idée), Pierre Tombal (pour le cadre) et Zombillenium (pour le dessin), voici Margotik, l'adolescente gothik romantik, chez les zombies.
Oui, bon, je n'ai pas accroché, malgré des personnages assez attachants.

Dune, roman graphique, Livre 1

Série : Dune
Publié par Gastonphile le 2024-02-03 21:32:28

Je suis un grand fan du roman Dune et de ses suites, que j'ai lus et relus plusieurs fois, et de BD. C'est donc plein d'espoir que je me suis plongé dans ce "Dune roman graphique - livre 1", adapté par Brian Herbert (fils de l'auteur) et Kevin J Anderson, qui ont par ailleurs écrit de multiples romans (plutôt médiocres) dans l'univers créé par Franck Herbert. D'autant que la couverture était alléchante.
Quelle déception !
Certes le scénario est plutôt équilibré et respectueux du roman éponyme - encore que la traduction en français me laisse quelque peu dubitatif -, mais je n'ai ressenti aucune émotion en parcourant cette oeuvre (?) graphique. Sinon l'ennui. Seul le ver de la page 88 a quelque peu éveillé mon attention. Allez, j'ajouterai la vue d'Arrakeen p124 pour faire bonne mesure. Comme l'a relevé Kid dans son avis, le monde foisonnant du roman est reconstitué avec un manque de créativité désolant.
Je suppose que le dessin doit être de qualité, tant les scénaristes insistent dans la préface sur le soin avec lequel les dessinateurs ont été choisis. Mais il m'a laissé indifférent voire sceptique. J'ai trouvé les visages assez informes. Peut-être suis-je hermétique au style semi-réaliste "comics" choisi pour cette adaptation ?
Rendez nous les dessins réalisés par Jean Giraud (et ses acolytes) pour le "plus grand film JAMAIS réalisé", à savoir le "Dune" d'Alejandro Jodorowsky, qui a inspiré la BD "l'Incal" et moult réalisations hollywoodiennes (Star Wars, Alien, les Aventuriers de l'Arche perdue, Prometheus...) ! Éditez enfin en grande série le mythique storyboard introuvable (seulement douze exemplaires imprimés à l'époque) dont on peut à peine trouver quelques somptueux extraits sur internet ! L'expo qui y était consacrée à Angoulême il y a quelques années et le génial documentaire "Jodorowsky's Dune", qu'on peut toujours visionner, m'ont laissé un souvenir impérissable. Pas comme cet opus qui, en ce qui me concerne, sera vite oublié.

L'intégrale Corse

Série : L'intégrale Corse
Publié par Gastonphile le 2024-02-03 15:51:18

Ce recueil de dessins de presse n'a pas l'homogénéité de l'"enquête corse" du même auteur (série Jack Palmer), malgré un regroupement des vignettes par chapitres thématiques. Cependant l'humour de Pétillon et son analyse sont toujours aussi vifs. Les explications très utiles d'Ariane Chemin permettent de mieux comprendre le contexte des dessins présentés. Au total un album réjouissant de l'un des très rares dessinateurs continentaux traduits en langue corse.
À lire et relire.

Le retour de Lagaffe

Série : Gaston Lagaffe (Editions Dupuis - 22 Tomes, 2018)
Publié par Gastonphile le 2024-01-16 23:06:49

Au vu de la lourde controverse entre Dupuis et Isabelle Franquin, j'ai longuement hésité à acheter cet album (espérant lâchement et sans succès qu'on me l'offrirait à Noël)... puis j'ai craqué. Gastonphile ne pouvait pas rester sans le dernier Lagaffe !
Bon évidemment le talent n'est pas le génie et Delaf n'est pas Franquin. Pourtant il parvient parfois à rivaliser avec son inspirateur avec des inventions grandioses (la voiture à monter les escaliers...), des gags désopilants (l'enthousiasme du petit Benoît...), des détails savoureux (Longtarin client de "Coquinou"..), des clins d'oeil contemporains (le vélo électrique...), des caméos-hommages foisonnants (tableaux muraux, vitrine faisant allusion à Stan Lee...), et il propose même une histoire complète d'une dizaine de pages.
Delaf respecte scrupuleusement l'esprit de "Gaston" et glisse au passage un petit hommage à Franquin "souvent copié, jamais égalé".
Au total cet album ne se hisse certes pas au niveau des Franquin de la grande époque, mais il est plutôt réussi et m'a donné le plaisir de retrouver le héros de mon adolescence dans de nouvelles aventures.

Un général, des généraux

Série : Un général, des généraux
Publié par Gastonphile le 2024-01-05 15:40:11

Invraisemblable... mais vrai ! On a du mal à y croire, mais Nicolas Juncker a tenu à préciser : « La situation est tellement ridicule qu’il fallait accompagner le mouvement. Mais tout ce qui est dans ce livre est écrit sous le sceau de la réalité historique la plus exigeante »
Pourtant on hésite à reconnaître un événement majeur de la Grande Histoire de France dans cette pantalonnade truculente.
Scénarisé avec un humour décapant par Nicolas Juncker, dessiné avec son talent indéniable par François Boucq, ce récit du passage de la 4ème à la 5ème République est un témoignage incontournable montrant comment l'histoire peut s'écrire contre la volonté de ses acteurs principaux, dont les décisions se retournent souvent contre leurs projets et leurs intentions.
Petite précision : l'arrivée au pouvoir du général de Gaulle en 1958 et le changement de République décrits ici sont la conséquence du "putsch d'Alger" de 1958, à ne pas confondre avec le putsch de 1961 du fameux "quarteron de généraux en retraite", certains généraux - mais pas tous - ayant participé aux deux soulèvements qui revendiquaient le maintien de l'"Algérie française".

 Suivant